Cupidon nous a “RE”piqué

      Couple , famille

Émilie Bourque Ghislain Paillé

Ça fait combien de temps qu’on est ensemble ? Au moins 8 ans. Déjà. On peut considérer, selon les standards d’aujourd’hui, qu’on est un « vieux couple ». Ce qui rend encore plus fascinants les moments où on peut être témoin d’unions de VRAIS vieux couples. Par exemple, lors d’un mariage, un classique c’est lorsque l’animateur ou l’animatrice (désolée mesdames), demande « Y a-t-il des personnes dans la salle qui sont mariées depuis 5-10-15-20 ans ? »De temps à autre, il y va y avoir un couple qui atteint 25, 30, 35 voir 40 ans. Comment ont-ils réussi à s’endurer ? C’est certain que chaque jour n’a pas été rose. Cette ténacité de faire vivre une flamme est admirable dans notre société où tout doit être fait tout de suite et que l’obsolescence planifiée règne.

Il arrive parfois que cupidon passe pour une deuxième fois dans une même vie de couple. Nous, c’était un vendredi soir, 23 h 45. Vraiment tard pour des parents. Cupidon a décidé de nous “RE”piquer. En fait, il l’a fait toute la semaine, mais à plus petites doses. Probablement qu’une dose massive pour se sensibiliser à nouveau n’aurait pas été aussi efficace. Est-ce que nous avons finalement passé la tempête post enfants? Vous savez de quoi on parle. La période de sécheresse. Le Sahara de l’amour charnel. La période où même Scott Gomez avait plus de chance de scorer que nous.

C’est dans ces périodes que l’on a tendance à se rappeler de la première fois qu’il nous avait piqués. Quelques jours après notre première rencontre, la dose était intense et prise deux fois par jour, même trois fois. Génial ! Lorsque nous avons emménagé ensemble, nos amis nous ont même fait remarquer que notre base de lit était brisée. Not bad ! Nous vivions dans la fréquence MMS (matin / midi / soir).

Puis, la première grossesse arrive avec le premier bébé : Cupidon vole contre une tempête. C’est difficile, mais il est encore vivant. La fréquence MMS est devenue : mardi, mercredi et samedi.

La deuxième grossesse et le deuxième bébé arrivent : la cigogne fait un “uppercut” à Cupidon et il est pas mal blessé. Des fois, il prend son courage à deux mains, d’autre fois il s’injecte des stéroïdes pour revenir plus fort (un souper romantique + un feu de foyer + un bon vin), mais la drogue se fait plus rare qu’autrefois. La fréquence MMS s’allonge : mars, mai, septembre (figure de style !)

Avant que la fréquence MMS ne devienne Mes Meilleurs Souvenirs, Cupidon se ressaisit : Heille Minute ! C’est moi qui mène ! C’est pas vrai que la fatigue et la routine vont venir gâcher la sauce. No way ! Over my dead wings !

Et là, il est revenu. Les petits papillons dans le ventre, l’affection x 1000. Qu’est-ce qu’on a fait de différent ?

Tout d’abord, on se donne le droit de faire des sorties seuls. Simple comme principe et très facile à exécuter. Aller y! Hop hop hop! Ensuite, le fait de bien s’habiller, comme à l’époque bénie, est primordiale. Toujours être habillé en mou, ça crée un effet négatif sur soi mais aussi sur la perception de l’autre. Honnêtement, pour les gars, est-ce que la camisole faisait partie de votre arsenal lorsque vous avez conquis votre douce moitié ? Pour ces dames, est-ce que le coton ouaté faisait partie intégrante d’une sortie avec votre prétendant ? Bien sûr que non ! Il faut faire l’effort. Autre point, la routine : il faut oser la casser un peu. Pour bâtir une complicité, il a fallu du temps. Il en faudra moins pour la redémarrer. Le plus important : osez les caresses et le touché. Lors des débuts, n’était-il pas normal de se toucher les mains en public au restaurant ? De prendre la main de l’autre lors d’une longue randonnée au bord de l’eau? D’être galant en ouvrant la porte de l’auto tout en glissant un baiser sur le front de sa douce? D’échanger des regards profonds ? Avoir un petit sourire gêné ou juste être perdu dans vos pensées parce que vous étiez en train de fondre devant la personne face à vous ?

Tout simplement, osez faire comme dans les débuts; c’est magique et cupidon aime bien ça!

 


Émilie & Ghislain

Émilie & Ghislain

La tradition veut que l’on commence par les dames, donc, Émilie est native de Montréal. Passionnée de grand air, cette machine à idée est débordante d’énergie et de positivisme. Directrice marketing de profession, maman de deux garçons, elle est la source intarissable d’idées et d’activités pour la famille. Elle gère aussi l’agenda sociale du couple. Ghislain, c’est le gars de région qui a quitté son patelin pour la grande Ville. Passionné par la musique et la culture populaire, c’est le gars drôle-cynique-party-pooper par excellence. Bref, l’ingénieur chialeux. Parfois submergé par les projets de sa douce, mais bien content de ne pas avoir à tout gérer, il apprécie l’agenda occupé mais aime beaucoup sa solitude. Ensemble, ils arrivent à former un équilibre qui leur appartient.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *