Des enfants autonomes… à 4 ans ?

      famille

enfant qui traine valise

Des enfants autonomes… à 4 ans ?

Ont dit que le jeu est l’activité la plus importante des enfants en bas de 5 ans. Qu’il faut les laisser jouer et apprendre par eux-mêmes. Qu’il ne faut pas les faire vieillir et les responsabiliser trop vite. Nous jugeons parfois certaines cultures où les enfants doivent laver leur propre linge ou bien faire à manger à partir de 2 ans. Mais si le chemin de l’autonomie et de la responsabilisation passait par le jeu, aussi créatif que de faire des « splash » dans la boue? Si chaque enfant a son propre caractère et que pour certains, leur jeu d’enfant est de faire le ménage, le lavage, la vaisselle? Est-ce trop jeune à 4 ans?

Dans notre cas, sans même stimulation associée à l’autonomie, notre plus vieux de 4 ans en a fait son jeu préféré. Il aime le soccer, mais n’en raffole pas. Toutefois, il adore faire les choses lui-même. Par ricochet, nous l’impliquons de plus en plus. Depuis déjà deux ans, il choisit son linge le matin et parfois celui de son frère de 2½ ans. Il prépare son déjeuner et celui de son frère. C’est drôle de le voir traîner sa petite chaise et monter littéralement sur le comptoir de cuisine pour sortir les bols et assiettes. On le laisse faire, c’est son jeu!

enfant autonome

Il utilise le micro-onde lorsqu’il choisit de manger du gruau pour déjeuner, il range sa vaisselle, il prend sa douche seul, il lave ses mains seul après les repas et brosse ses dents automatiquement (pas besoin de lui demander). Il passe le balai et la balayeuse. Pour le rangement des jouets, ce n’est pas encore dans ses préférences… mais c’est ok.

En regardant la situation froidement, nous réalisons que nous avons indirectement stimulé cette préférence en associant l’ensemble des tâches ménagères à un jeu et en valorisant l’entraide. Depuis son très jeune âge, nous avons fait des jeux autour de la routine. Aujourd’hui, c’est payant! Ça devient naturel et agréable pour lui. Un jeu. On verra pour le plus jeune qui a un autre “type” de caractère…Un petit joufflu enjoué, voir surexcité, qui détruit l’ensemble des initiatives de son grand frère tout en gardant le sourire et en riant. C’est un autre sujet!

Revenons : l’autonomie dès le jeune âge. À vrai dire, une anecdote particulière nous a fait réfléchir et appris à mieux connaître notre fils :

Nathan venait d’avoir 4 ans. Nous sommes à la maison avec Mamie et Papi de Trois-Rivières et en sommes rendus au café. Nathan nous souffle dans l’oreille qu’il veut partir à Trois-Rivières avec Mamie et Papi pour 5 journées. En le regardant drôlement, nous lui disons « OUI » en pensant que Mamie et Papi vont dire « NON ». Et pourquoi 5 journées? Pourquoi pas 4 ou 7? Ça sort d’où? Et pourquoi veux-t-il partir?

Donc, Nathan dit, en mettant ses deux petites mains sur ses hanches : « Mamie, Papi, est-ce que je peux aller avec vous à Trois-Rivières pendant 5 journées? »

Papi, en regardant mamie, répond : « Bien sûr mon amour, mais ça dépend de tes parents! »

Maman, avec des yeux immenses et inquiets, finit par répondre : « Ben heuuuu oui… Est-ce ok avec vous? Est-ce que vous avez l’énergie nécessaire? Est-ce que vous pouvez aller au parc à chaque jour? C’est important pour Nathan! Est-ce que vous avez des légumes à la maison et des fruits? Est-ce que vous avez du gruau avec 25% de fer? »

Papi se fait rassurant : « Ben oui, sans problème. »

Papa, excité d’être libre pendant 5 jours, dit : « Go Nathan! »

C’est à ce moment précis que la vague d’autonomie est arrivée.

Nathan court dans sa chambre et ferme la porte. 5 minutes plus tard, il en ressort avec deux valises. Une valise avec 5 culottes, 5 chandails, 5 pantalons, 5 paires de bas, 5 pyjamas, une doudou et un toutou. L’autre valise avec des livres à colorier, des crayons, des collants, des casse-têtes, des petites autos et un jeu de « cherche et trouve ».

Il dépose les valises dans l’entrée, enfile ses souliers et son manteau et s’exclame : « Mamie, Papi, nous partons maintenant, êtes-vous prêts? Papi, est-ce que ma brosse à dents est encore chez vous? Papa, SVP, est-ce que tu peux mettre mon vélo dans l’auto? Aussi, tu dois installer mon banc d’auto, c’est pour la sécurité? OK!! Allez GO on y va! Je suis prêt pour partir 5 journées. »

Le café était à peine servi !! Nous le regardions stupéfaits. Il venait tout juste d’avoir 4 ans quand même!! Il y a des moments dans la vie que nous n’oublierons jamais et pour nous c’est cet instant. Nous avons appris à connaître Nathan et avons réalisé que la vie change très vite. Qu’il quittera probablement la maison avant 18 ans pour un long voyage ou tout simplement pour partir en appartement pour faire son propre ménage!

La pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre… n’est-ce pas ?!?!


Émilie & Ghislain

Émilie & Ghislain

La tradition veut que l’on commence par les dames, donc, Émilie est native de Montréal. Passionnée de grand air, cette machine à idée est débordante d’énergie et de positivisme. Directrice marketing de profession, maman de deux garçons, elle est la source intarissable d’idées et d’activités pour la famille. Elle gère aussi l’agenda sociale du couple. Ghislain, c’est le gars de région qui a quitté son patelin pour la grande Ville. Passionné par la musique et la culture populaire, c’est le gars drôle-cynique-party-pooper par excellence. Bref, l’ingénieur chialeux. Parfois submergé par les projets de sa douce, mais bien content de ne pas avoir à tout gérer, il apprécie l’agenda occupé mais aime beaucoup sa solitude. Ensemble, ils arrivent à former un équilibre qui leur appartient.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *