glup est né d’une idée et d’un désir.

L’idée : un foulard-bavoir reçu en cadeau d’une amie suisse en 2008. Il n’y en avait pas par ici ! Nous avons alors voulu le proposer au marché québécois et c’est un succès dès les premiers mois. À ce jour, ce bavoir reste notre produit-vedette et celui qui est le plus vendu et le plus populaire auprès des parents. Par la suite, une collection complète de produits s’est ajoutée avec d’autres produits tous plus irrésistibles les uns que les autres. Et ce n’est qu’un début ! Des idées, il y en a !

Un désir : Le désir d’Isabelle et Alexandra, deux sœurs en congé de maternité, de passer du temps avec leurs enfants, tout en bâtissant une entreprise qui leur permettrait également de redonner à la société. À ce premier désir s’ajoute celui de faire les choses à leur rythme et à leur façon.

20977_281449633846_6259881_n

En 2014, Isabelle a quitté le navire pour d’autres projets et Alexandra continue de faire croître glup, tout en étant proches de ses valeurs de plaisir et de contribution sociale ainsi que ses valeurs familiales. Elle s’est entourée d’une super équipe, qui travaille conjointement à faire rayonner glup avec beaucoup de créativité et de rigueur, et ce, dans l’harmonie.

Mais vous savez quoi ? C’est d’abord et avant tout pour vous que glup existe, parce que nous aimons tant voir vos enfants porter les accessoires glup de différentes façons et pendant aussi longtemps. De la même manière, nous aimons beaucoup vous rencontrer, écouter vos commentaires et vos suggestions. Sachez que nous apportons régulièrement des modifications à nos designs à la suite de ceux-ci. Nous aimons tant recevoir vos compliments, nous disant que la Trimini « est donc ben géniale », que les Patous « font de belles cuisses dodues », que les Mitous « sont trop pratiques », que la Cagoule est l’accessoire d’hiver que les éducatrices en garderie préfèrent, etc. Ça nous permet de savoir que les accessoires glup sont appréciés et aimés et, surtout, ça nous fait chaud au cœur.

 

 

Sur la photo ci-dessous, Alexandra a voulu illustrer cette page de façon symbolique.  Le livre qu’elle tient est réellement le livre de l’incorporation de la compagnie.  Elle est entourée de ses 2 enfants Axel et Gabriel qui l’inspirent quotidiennement et des enfants de son amie Claudia, Raphael et Sophia, 2  petits Suisse, qui lui ont fourni l’idée de départ du foulard-bavoir et du bandana.