La rentrée vue par…

      famille

20160721_085857 (2)

Ha, l’été ! Les enfants se couchent tard, les règlements sont lousses ou inexistants, on se la coule douce avec un sentiment de liberté extrême pendant nos vacances et de liberté accrue tout le reste de l’été. Au Québec, l’été, c’est de l’or en barre. C’est le summum du fun, le peak du bien-être annuel. On vit intensément, on en profite et on savoure. Puis, on entend peu à peu parler de la rentrée… Ouch, ça fait mal !

Pour certains, la rentrée signifie « last call, y est 3 heures, on ferme!! Fini le party… » Pour d’autres, ça signifie le retour de la routine, d’une certaine accalmie.

Peu importe l’âge de nos enfants, la rentée génère tout de même un certain niveau de stress. Que ce soit la rentrée à la garderie, à la maternelle, au secondaire ou au boulot, il y a toujours une coupure et un mini deuil à faire.

Pour mieux y faire face, j’ai demandé à mes amies entrepreneures leurs trucs pour une rentrée réussie.

Voici leurs réponses, toutes aussi géniales les unes que les autres :

 

Valérie Doran, présidente-directrice générale, Bulle bijouterie

 

Cette année, je vivrai ma première expérience de rentrée scolaire en tant que maman, avec ma fille de cinq ans qui entre à la maternelle. Est-ce que cela m’angoisse? Bien sûr ! Voici donc les trucs que je mets en place pour diminuer mon stress et mes nuits blanches. :

  1. Je souhaite impliquer ma fille dans la préparation de la rentrée : discuter avec elle de sa rentrée, l’impliquer dans le magasinage et la préparation du matériel, marcher jusqu’à l’école située à deux coins de rue de la maison (et surtout, profiter des jeux dans la cour de récréation !), etc. Je pense que si elle se sent impliquée dans le processus de la rentrée, elle sentira qu’elle a davantage de contrôle dans le processus de transition qu’est ce passage de la garderie à l’école « des grands ».

  2. Une chose que mes enfants aiment beaucoup, c’est la planification des repas ! Chaque semaine, nous feuilletons des revues et des livres de cuisine et nous choisissons les repas de la semaine (Mon premier livre de recettes de Ricardo est parfait pour cela !). Le fait de les laisser choisir certains repas donne tout un coup de main et évite les « Je ne veux pas manger ça » ou les « J’aime pas ça » !

 

Ariane Delorme, marketing et communications, Omaïki

Pour ne pas stresser et terminer l’été dans l’angoisse, je m’y prends tôt pour préparer la rentrée. Je profite de l’arrivée des listes d’articles scolaires pour faire les achats en juillet. Lorsque tout est acheté, pendant une journée tranquille à la maison, les enfants sont tellement heureux de s’installer dehors pour identifier les articles. Ensuite, on range le tout et on profite du reste de l’été. Mes enfants se couchent (TRÈS) tôt et ont besoin de beaucoup de sommeil, alors deux semaines avant la rentrée, on recommence à réduire le temps de soirée pour revenir graduellement à l’horaire régulier, à temps pour la rentrée. J’ai un enfant qui a besoin de beaucoup de constance dans son quotidien, alors le faire de façon graduelle aide beaucoup.

 

Sophie Therrien, fondatrice de Belly Boom

Je suis une maman entrepreneure, mais aussi une mère monoparentale bien occupée avec deux enfants et deux emplois. Mes trucs? Côté finances, j’attends habituellement à la dernière minute pour faire l’achat du matériel scolaire, car il y a souvent des soldes deux ou trois jours avant la rentrée. Côté pratique, j’implique beaucoup mes filles pour que la routine du matin soit (un peu) moins chaotique. L’une s’occupe du déjeuner, l’autre, des collations, et moi, du lunch. Tout le monde met la main à la pâte pour partir la journée du bon pied !

 

Karine Foisy, fondatrice de Veille sur toi

Pour une rentrée réussie, le meilleur truc pour moi est de m’y prendre à l’avance ! Afin de ne pas me faire emporter par le brouhaha de la rentrée, je prépare le plus de choses possible. Les effets scolaires sont achetés aussitôt les listes reçues, cela m’évite les files d’attente et les items épuisés en magasin. J’ai de meilleurs choix également pour les produits. Je profite de l’été pour préparer quelques repas que je fais congeler, idéalement séparés en petites portions pour les lunchs que j’utilise lors des matins où on est mal pris. On prépare aussi les enfants ! L’horaire des dodos revient un peu plus à la normale au moins deux semaines avant la rentrée, histoire de tous nous préparer. En plus de toute cette préparation, le fait de travailler de la maison est vraiment aidant en soi ! Je peux commencer à préparer les repas du soir en après-midi, je peux accueillir ma fille à sa sortie de l’autobus, être présente pour les journées pédagogiques à la maison…

 

Alexandra Pagé, fondatrice de glup

Pour ma part, voici ce que je suggère : cette année, pourquoi ne pas faire de la rentrée un moment de joie et de vie qui suit son cour, un moment où les tâches à accomplir sont faites de façon agréable en y ajoutant un brin de plaisir? La coupure avec les vacances sera ainsi moins drastique.

La routine : Bien qu’elle soit nécessaire à un mode de vie sain, elle peut être faite de manière progressive. Un soir sur deux, on se couche tôt à partir de la dernière semaine d’août. Les fins de semaine, on peut ramener un peu de notre été; tout ne devient pas plate d’un coup. Pourquoi ne pas planter la tente sur le terrain et y dormir un samedi de septembre? On invite des amis et on se fait un gros barbecue un beau dimanche. On part à l’aventure au moins un soir par semaine pour changer des réunions d’école, des milliers de papiers à signer et des devoirs déjà commencés.

Aide : Impliquer le conjoint ou demander de l’aide à des proches facilite la rentrée. On oublie que c’est possible, mais ce l’est ! Ou encore, proposez du troc avec un autre parent de l’école où vont les enfants. Par exemple, donnez-lui la liste des choses à acheter pour vos enfants et, en échange, offrez-lui de préparer des plats à congeler.

Gestion du stress : Il ne faut pas oublier que le stress que nous vivons avec la surcharge de travail liée à la rentrée et le retour à la réalité est également ressenti par les autres membres de la famille. En parler, discuter ensemble de la rentrée et de la meilleure manière de l’aborder, réduit le stress. Ça peut être un tour de table un soir du mois d’août pendant lequel chacun explique comment il voit le retour à l’école ou à la garderie. Profitez-en pour mettre du positif dans tout ça et pour verbaliser et partager vos craintes et votre fébrilité.

Sur ce, bonne rentrée !

School supplies on blackboard background, top view, copy space
Bonne rentrée

Alexandra

Alexandra

Créatrice dans l’âme et dotée d’une facilité pour la gestion serrée, Alex avait tous les atouts pour réussir comme entrepreneure et l’a prouvé avec le résultat que l’on connait. Elle s’est organisée pour créer un environnement où elle pouvait continuer son développement professionnel à travers son entreprise, tout en voyant à l’épanouissement de ses fils en travaillant de la maison. Elle mène ainsi une vie bien remplie, loin de la routine (qu’elle déteste) et fidèle à son image: belle, pleine de petits bonheurs, d’humour et de renouveaux. Ce blogue est pour elle, qui aspire toujours à un monde meilleur, à une vie équilibrée, à faire du bien autour d’elle et à entretenir de belles relations humaines avec profondeur et intensité, la suite normale des choses. Alex peut être très fière des belles valeurs qu’elle lègue à ses enfants, Axel et Gabriel !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *